Bienvenus

La newsletter de AgroLigne.com vous informe périodiquement de l’actualité de l'agroalimentaire et de l'agriculture.

Pour la recevoir, indiquez votre nom et votre adresse email et cliquez sur "S'abonner".

Connectez vous :

Inscrivez vous à la newslettre :

Une augmentation de 13% de la valeur des exportations globales pour atteindre un chiffre estimé à 12,6 milliards d’euros. C'est la première fois que les marchés internationaux atteignent la barre des 4 milliards d’euros.

C’est officiel ! Pour la huitième année consécutive la valeur des exportations de produits agroalimentaires irlandais a connu une augmentation. Elle s’élève à 13% en 2017 pour atteindre la somme record de 12,6 milliards d’euros. Lors de la publication du rapport de Bord Bia sur les exportations 2017 et les perspectives 2018, le ministre de l’agriculture, de l’alimentation et de la marine, Michael Creed, a félicité l’industrie agroalimentaire de ces résultats.

Retour sur une année 2017 à succès !

Selon le rapport de Bord Bia, les performances de 2017 ont été soutenues par une hausse importante de la valeur des exportations de produits laitiers (19%), représentant un tiers des produits agroalimentaires exportés, auxquels s’ajoutent les ventes positives du boeuf irlandais (+ 5%). Ce dernier représente désormais un cinquième de l’ensemble des exportations pour un total de 2,5 milliards d’euros. Autres croissances significatives, celles des PGC (+ 17%); des boissons irlandaises (+8%) et des produits de la mer (+16%). A noter également que les viandes ovines et porcines ont aussi connu une hausse de la valeur de leurs exportations de 3% et 14% respectivement.

Les exportations sur les marchés européens et internationaux

Globalement, la valeur des exportations vers l’Europe continentale a augmenté de 16%, pour atteindre quatre milliards d’euros, tirée par les produits laitiers et les produits de la mer, pendant que les exportations de produits agroalimentaires irlandais sur les marchés internationaux (hors UE) ont connu une croissance de 17%. Des résultats dus aux ventes importantes de produits laitiers en Amérique du Nord, en Afrique ou en Asie ainsi que des boissons en Amérique du Nord. La valeur des exportations vers l’Amérique du Nord a ainsi dépassé un milliard d’euros, pour la première fois. De plus, la valeur des exportations vers la Chine a augmenté de 5% pour atteindre 700 millions d’euros. A noter également une demande croissante dans les pays du Moyen-Orient, d’Asie et d’Afrique.

Désormais, les produits laitiers représentent 45% des exportations vers les marchés internationaux tandis que les boissons représentent 19%. 

En 2017, la France est devenue le deuxième pays d’exportation dans la zone euro. Elle est le premier marché d’exportation pour le bœuf, l’agneau et les produits de la mer irlandais avec une augmentation en valeur de 1%, 4% et 15% respectivement.

La valeur des exportations des produits laitiers vers la France a connu une croissance en 2017 de 30% due au fait de la hausse globale du cours du beurre.

Par ailleurs, les ventes de boissons irlandaises, qui représentent 6% de l’ensemble des exportations vers la France ont augmenté de 5%. La France est le deuxième plus grand marché pour l’Irlande concernant le whiskey et la bière artisanale, notamment grâce à de récents accords de distribution pour les nouveaux acteurs irlandais de ce secteur.

Enfin, la valeur des exportations de produits de la mer irlandais vers la France a augmenté de 15% en 2017, tirée par des prix élevés face à une forte demande. La France reste de loin le premier marché représentant 19% des exportations.

Quelles perspectives 2018 face au Brexit ?

La PDG de Bord Bia, Tara McCarthy reste optimiste quant aux perspectives qui s’offrent à l’industrie alimentaire pour l’année à venir. « Si le Brexit reste la grande inconnue, nous nous attendons encore à une année de croissance, même si celle-ci pourra s’avérer moins importante. Si le Royaume-Uni reste notre partenaire le plus important, représentant un peu plus d’un tiers de la valeur des exportations, ces perspectives encouragent les exportateurs irlandais à rechercher de nouveaux marchés au sein des vingt- six de la communauté européenne et au-delà. Cette année, nos principaux secteurs d’exportation, les produits laitiers et la viande bovine, ont connu une augmentation en valeur et nous nous attendons à une tendance similaire à l’avenir. Ceci vient s’ajouter aux perspectives positives qu’offrent les exportations de boissons, en particulier le whiskey irlandais, ce qui nous permet de voir l’avenir de façon positive. » 

 

French Arabic English Spanish

L’essentiel de l’Agroalimentaire et de l’Agriculture en Méditerranée

Agroligne 2005 - 2018 Tous droits reservés