Bienvenus

La newsletter de AgroLigne.com vous informe périodiquement de l’actualité de l'agroalimentaire et de l'agriculture.

Pour la recevoir, indiquez votre nom et votre adresse email et cliquez sur "S'abonner".

Connectez vous :

Inscrivez vous à la newslettre :

 

La filière boissons Algérie traverse des difficultés. Selon l’Association des producteurs algériens de boissons (APAB) ,1100 entreprises sur les 1700 enregistrées au centre national de registre de commerce sont à l’arrêt. Ainsi, seulement 600 entités sont aujourd’hui opérationnelles. Mais certaines d’entre elles parmi les plus connus font face à des difficultés financières, les banques ayant retardé en 2019 l’octroi de crédits.

 Cette crise commence  d’ailleurs à toucher des acteurs connus sur le marché national et celui de l’exportation. C’est le cas de NCA Rouiba. Après avoir annoncé fin décembre 2019 des négociations avec le Groupe BIH (Brasseries Internationales Holding, propriétaire du Groupe Français Castel créé en 1948pour l’entrée dans son capital, NCA-Rouiba a finalement conclu l’accord en question.

Slim Othmani, Président du Conseil d’administration, certains actionnaires de NCA-Rouiba et Gilles Martignac représentant du Groupe BIH ont finalisé l’accord selon un communiqué de l’entreprise. Un accord « qui pour objet notamment de sécuriser un apport de fonds propres de la part du groupe BIH par augmentation de capital de NCA ROUIBA et faire face aux difficultés financières actuelles de NCA ROUIBA. Les parties prenantes dans cet accord se sont entendues pour mener une politique commune à l’égard de la Société dans les mois qui viennent, à travers notamment une étroite concertation dans la conduite des affaires de NCA Rouiba nécessaire à la mise en œuvre du plan d’adossement », indique le dit communiqué. Ainsi, un financement d’urgence en faveur de NCA Rouiba a été mis en place, avec le soutien du groupe BIH, pour un montant de 945 millions de dinars.

Ce qui sera accompagné dans les prochains jours par des changements dans la gouvernance de NCA ROUIBA. Une manière de lui assurer le soutien managérial et opérationnel nécessaire : pour son redressement. Et ce à travers la désignation de deux nouveaux administrateurs de NCA Rouiba issus du groupe BIH et désignation de M. Lotfi Kadaoui (actuellement dirigeant au sein du groupe BIH) en qualité de Directeur Général de NCA ROUIBA, en remplacement de Slim Othmani. Ce financement d’urgence serait ultérieurement complété par une augmentation de capital de NCA ROUIBA d’un montant significatif réservée à BIH, et aux termes de laquelle BIH deviendrait le nouvel actionnaire majoritaire de long terme de NCA ROUIBA.

A titre de rappel, les difficultés financières de l’entreprise sont essentiellement dues à l’insolvabilité de la Sarl Carthago, principal distributeur indirect (part dans le chiffre d’affaires de 39% sur les cinq derniers exercices), auxquelles sont venus s’ajouter les difficultés de trésorerie pour une entreprise créée en 1966 par Salah Othmani sous la forme juridique d’une Société à Responsabilité Limitée (Sarl).

French Arabic English Spanish

L’essentiel de l’Agroalimentaire et de l’Agriculture en Méditerranée

Agroligne 2005 - 2020 Tous droits reservés