Bienvenus

La newsletter de AgroLigne.com vous informe périodiquement de l’actualité de l'agroalimentaire et de l'agriculture.

Pour la recevoir, indiquez votre nom et votre adresse email et cliquez sur "S'abonner".

Connectez vous :

Inscrivez vous à la newslettre :

La 6e édition des «Journées méditerranéennes de l'olivier» à Meknès, du 25 au 27, traitera de la lutte contre la pollution engendrée par les margines.

 

 

 

La ville de Meknès accueillera du 25 au 27 février prochain la 6e édition des «Journées méditerranéennes de l'olivier» sur le thème : «Défis actuels de la filière d'huile d'olive : coûts de production, qualité, organisation professionnelle et commercialisation».

Un rendez-vous initié par l'École nationale d'agriculture (ENA) de Meknès en collaboration notamment avec l'Université internationale d'Andalousie (UNIA). «Ces journées, conçues comme une plate forme de transfert de technologies, de savoir et de savoir-faire en matière d'oléiculture, se proposent à chaque édition de faire le point sur les acquis scientifiques et technologiques de la filière oléicole dans sa globalité. Ces rendez-vous comprendront des conférences couvrant tous les aspects relatifs aux acquis technologiques de la production de l'huile d'olive de qualité, aux coûts de production, l'organisation professionnelle et les stratégies de commercialisation», a indiqué Noureddine Ouazzani, responsable de l'Agrôpole olivier à l'ENA de Meknès. Depuis longtemps la filière oléicole a été pointée du doigt en raison de sa pollution. Toutefois, ces dernières années, l'utilisation des margines et des grignons d'olives sur les terres agricoles représente une solution rationnelle pour la protection de l'environnement et la valorisation des résidus de la trituration des olives. 
Au cours de ces dernières années, de nouvelles technologies ont fait leur apparition en matière de trituration des olives dans le but d'accélérer le rythme de transformation, de maximiser le taux d'extraction de l'huile et surtout d'améliorer la qualité de l'huile d'olive.

«Ces technologies imposent certains défis d'ordre environnemental à relever aussi bien en amont qu'en aval de la filière oléicole, phénomène qui a pris de l'ampleur avec l'avènement des systèmes continus de trituration à trois phases utilisant beaucoup d'eau par rapport au système à deux phases qui génèrent moins d'effluents liquides», a ajouté M. Ouazzani. 

 

les Solutions proposées

Selon les experts, l'épandage des margines et des grignons sur les terres agricoles constitue une méthode d'élimination, simple, peu onéreuse et respectueuse de l'environnement. Basée sur la faculté des sols à dégrader la matière organique et sur la capacité des plantes cultivées à puiser dans le sol les éléments nutritifs dont elles ont besoin, cette technique permet de réduire le coût de la fertilisation et de limiter la pollution de ces rejets. Au Maroc, 1 à 2% seulement de la surface oléicole totale soit 8 000 ha (à une dose de 50 m3/ha), suffirait pour l'épandage de toute la quantité de résidus produite pendant une campagne. Cependant, l'épandage des margines sur les terres agricoles doit respecter certaines bonnes pratiques (équipement adéquat, dose, type de sol, profondeur de la nappe, etc.) qui passeront sans doute par la mise en place de textes et lois législatifs organisant et réglementant l'épandage des margines sur les terres agricoles.

plus d'infos: http://www.lematin.ma 

Communiquez vous aussi sur les formations dispensées par votre organisme, Adhérez à Agroligne 

 

 

 

 

French Arabic English Spanish

L’essentiel de l’Agroalimentaire et de l’Agriculture en Méditerranée

Agroligne 2005 - 2019 Tous droits reservés