Collecte des algues : 63 millions de DH de revenus en 2004

  • Création : 5 janvier 2006
Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes, Mohand Laenser, a indiqué, que la moyenne des revenus des algues en devises a atteint en 2004, un montant de 63 millions de DH pour la matière première et de 176 millions de DH pour les ventes de l''agar agar'.

Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur l'exploitation des algues, M. Laenser a indiqué que la moyenne de production annuelle d'algues a été de l'ordre de 14.000 tonnes, soulignant que ce secteur emploie 3.000 ouvriers saisonniers de manière directe et offre 450 emplois fixes, à travers la transformation des algues maritimes en "agar agar".

Il a fait savoir que l'actuelle situation du stock des algues maritimes démontre que les méthodes de sa collecte a provoqué la réduction du stock de cette richesse, ajoutant que l'étude réalisée par l'Institut national des pêches maritimes a dévoilé que le volume des algues en mer profonde a diminué de 8 kg/m2 à moins d'un kg/m2 par rapport aux précédentes années, ce qui a poussé les pêcheurs à exploiter des profondeurs de plus de cinq mètres.

Après avoir mis en garde que la surexploitation cause la réduction du stock d'algues et l'apparition d'autres genres qui n'ont aucun intérêt commercial ou industriel, M. Laenser a fait savoir que son département a pris, en coordination avec les différents intervenants, les mesures nécessaires pour garantir des conditions d'une exploitation rationnelle et responsable, en mettant en place des conditions pour l'exportation des algues brutes, l'encouragement de l'industrie interne pour accroître les opportunités d'emplois et la valeur ajoutée de cet important produit national.
En vue de réunir les conditions nécessaires pour garantir la préservation du stock et la reproduction des algues dans certaines zones sensibles, M. Laenser a ajouté que le ministère publie annuellement un décret relatif à l'interdiction provisoire de récolte et de collecte des algues dans les zones de repos, rappelant qu'au cours de cette année, la récolte des algues a été interdite dans le sud de Jorf Lasfar et dans le nord du lac de Sidi Moussa.

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020