Une production céréalière compromise ?

  • Création : 21 juin 2006
Le coup d'envoi de la campagne moisson-battage 2005-2006 a été donnée mercredi dernier au niveau de la ferme pilote Mohamed Bensaha dans la commune d'El Abadia (nord-est de Aïn Defla).

A cette occasion, les responsables des services agricoles rappelleront que les conditions climatiques enregistrées durant la pré-campagne ont eu des répercussions positives sur l'évolution de la production jusqu'à la fin du mois d'avril mais selon la même source, les rafales de vent et les fortes chaleurs enregistrées au début du même mois ont influé négativement sur les prévisions des récoltes nécessitant le recours aux irrigations d'appoint ayant touché quelques 4000 ha. Une opération jugée par les services agricoles insuffisante car les agriculteurs n'ont pas de points d'eau.

S'agissant des prévisions de récoltes 2005-2006, on s'attend à un rendement de 13,22 q/ha, soit un total de 1 139 050 q dans le cadre du programme global et 102 240 q et un rendement de 19,4 q au titre du programme intensification. A noter que la production du blé dur prévue dans les deux programmes est de 718 556 q et 77 720 q et prend la tête des autres espèces céréalières telles que l'orge, le blé tendre et l'avoine.

Pour conclure, on relèvera l'inquiétude de plusieurs agriculteurs qui pensent que la production céréalière à Aïn Defla est quelque peu compromise en raison, comme déjà souligné, des variations climatiques exceptionnelles qui touchent la région depuis le mois d'avril à ce jour caractérisées par de fortes chaleurs, des vents violents et parfois de fortes pluies.

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020