Balance commerciale : excédent de plus de 24 milliards de dollars durant l'année 2005

  • Création : 30 janvier 2006
La balance commerciale de l'Algérie a enregistré, durant l'année 2005, un excédent de 24,35 milliards de dollars (mds usd), en hausse de 77% par rapport à l'année 2004, selon les dernières données du Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS) relevant des Douanes nationales, cité par l'APS.

Les exportations ont atteint 44,39 mds usd en 2005, soit une augmentation de 38,38% par rapport à l'année précédente, tandis que les importations évoluaient de +9,48%, totalisant 20,04 mds usd, précise-t-on de même source.

Durant l'année de référence, les exportations d'hydrocarbures ont continué à représenter l'essentiel des ventes de l'Algérie à l'étranger avec 97,96% du volume global (43,50 mds usd) enregistrant ainsi une hausse de 38,93% qui s'explique essentiellement par la tendance à la hausse des prix internationaux du pétrole brut. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent marginales avec seulement 2,04% du volume global des exportations, soit l' équivalent de 907 millions de dollars enregistrant une hausse de 16,13% par rapport à 2004.

Les principaux produits hors hydrocarbures exportés sont constitués notamment par le groupe «demi-produits» qui représente une part de 1,47%, soit l'équivalent de 651 millions de dollars, suivi du groupe «produits bruts» avec une part de 0,30%, soit 134 millions de dollars, et du groupe «alimentation» (0,15%), soit 67 millions de dollars et, enfin, les «biens d'équipement industriels» avec une part de 0,08% (36 millions de dollars).

Pour les importations, la répartition par groupes de produits fait ressortir une hausse pour l'ensemble des groupes de produits, à l'exception des produits alimentaires où a été enregistrée une légère baisse de 0,75%. En effet, comme le montrent les statistiques, le groupe «équipements industriels» occupe la première place avec 42,50% du volume global des importations, passant ainsi de 7,31 mds de dollars à plus de 8,50 mds de dollars, soit un accroissement de l'ordre de 16,51%. La hausse a touché également le groupe des biens destinés à l'outil de production avec 4,90 mds de dollars (24,48%), les biens de consommation non alimentaires avec 3,04 mds de dollars (15,21%), et enfin les biens alimentaires
3,57 mds de dollars (17,81%).

La répartition des importations par mode de financement montre une nette prédominance du cash, qui reste le mode le plus utilisé avec 80,81% du total des importations au cours de l'année dernière, soit 16,20 mds de dollars enregistrant ainsi une augmentation de 8,57% par rapport à l'année 2004. Durant l'année 2005, le plus gros de ce qui reste des importations (10,11% ou 2,03 mds dollars) a été financé par le biais de lignes de crédit, alors que seulement 5,05% (1,01 milliard de dollars) ont été réglés par le recours aux comptes devises propres.

Pour la période de référence, les principaux clients de l'Algérie étaient les Etats-Unis d'Amérique avec 10,46 mds usd, l'Italie (6,95 mds usd), l'Espagne (4,98 mds usd), la France (4,49 mds usd), le Brésil (2,89 mds usd), les Pays-Bas (2,64 mds usd) et le Canada avec 2,17 mds de dollars. Quant aux principaux fournisseurs, la première place est revenue à la France avec 4,43 milliards de dollars, suivie de l'Italie (1,50 md usd), les Etats-Unis d'Amérique (1,33 md usd), la Chine (1,29 md usd), l'Allemagne (1,23 md usd) et l'Espagne avec 953 millions de dollars, selon le CNIS.

Source : La Tribune

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020