Bilan des échanges marocains de marchandises en 2004

  • Création : 31 mai 2006
Dans un environnement international marqué d'une part, par une reprise de l'économie mondiale stimulée par l'amélioration du rythme de croissance aux Etats-Unis et dans les pays asiatiques, et d'autre part, par le ralentissement de l'activité économique observée dans les pays de la zone euro, le taux de croissance du commerce mondial, en volume, s'est ainsi accéléré, passant de 5,2% en 2003 à 8% en 2004
Les échanges marocains de marchandises ont progressé de manière significative en 2004 après leur quasi-stagnation en 2003 :

Les exportations de marchandises ont enregistré une hausse de 3% contre une baisse de 2,9% en 2003, pour s'établir à 86,4 milliards de dirhams ;
Les importations des biens se sont accrues, quant à elles, de 14,9% contre 4% en 2003, atteignant 156,3 milliards de dirhams.
Le déficit commercial des échanges de biens s'est ainsi creusé de 34% en 2004, pour s'établir à 69,9 milliards de dirhams contre 52, milliards en 2003, soit 16,6% du PIB contre 12,5% en 2003. Le taux de couverture s'est détérioré de 7%. Il  a atteint 55,3 en 2004 contre 62% en 2003.
Les échanges de services ont, en revanche, évolué, en 2004, de manière encore plus favorable qu'en 2003, en affichant un excédent de 30 milliards de dirhams.
Cet excédent est le résultat :
  • d'une progression des exportations de service de 15,5% contre 9,1% en 2003, pour s'établir à 60,5 milliards de dirhams et
  • d'une hausse des importations de service de 11,5% contre 3% en 2003, pour se situer à 30,5% milliards de dirhams en fin d'année.

L'offre marocaine d'exportation des services reste dominée par les services de voyage (57,4%) alors que l'offre mondiale est dominée par les services commerciaux (73,4%). Près de 98% de l'excédent de la balance des services revient aux services de voyage.

Quant à la demande d'importation de service, elle présente un fort contenu en service de transport (39,9%) relativement à la moyenne mondiale (14,1%). L'évolution du solde commercial par le déficit du transport maritime, qui s'est établi à 4,8 milliards de dirhams, compensé en partie par l'excédent du transport aérien de 2,9 milliards de dirhams en 2004.

Le déficit global de la balance commerciale des biens et services s'établi, en 2004, à plus de 39,8 milliards de dirhams, soit 9% du PIB. Le dynamisme de la demande internationale a soutenu le redémarrage des exportations mais l'ampleur de la reprise a été limitée par la faiblesse du dollar et des autres monnaies liées au dollars vis-à-vis de l'euro, ainsi que par le ralentissement de la conjoncture dans la zone euro, principal partenaire commercial du Maroc.

L'Europe demeure le premier partenaire du Maroc, avec près de 77,1% de la valeur des exportations et 67,2% de la valeur des importations. L'Asie conforte sa place au deuxième rang avec 8,5% des exportations et 18,2% des importations. L'Amérique se situe en troisième position avec 8,3% des exportations et 10% des importations. L'Afrique et l'Océanie demeurent faiblement présentes dans le commerce extérieur marocain.

La France maintient sa place de premier pays partenaire du Maroc avec 33% des exportations et deuxième avec 17,9% des importations. L'Espagne conforte sa place en deuxième position avec 17,4% des exportations et 12% des importations. L'Italie occupe la troisième place avec un flux global des échanges de 6%.

En 2004, sous l'effet du ralentissement de l'activité économique dans la zone euro de la concurrence asiatique, les exportations ont quasiment stagné en direction de l'Europe (0,2%) de l'Océanie (-0,1%) et nettement reculé en direction de l'Asie (-1,3%). Elles ont, en revanche, et malgré l'appréciation du dirham vis-à-vis du dollar, enregistré un essor sans précédent en direction de l'Amérique (42%) et à un degré moindre de l'Afrique (6,4%). En conséquence, le taux de couverture par région s'est détérioré de 7 points par rapport à l'Europe et de 7,7 points par rapport à l'Asie.

Fatou DIAGNE
Ministères du Commerce et de l'Industrie
Office des changes


Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020