Jumelage avec l’UE pour l’élevage bovin: mise en place d'une base de données en 2016

  • Création : 28 juillet 2015

L’Algérie sera dotée d’une base nationale de données animales contenant toutes les informations concernant l'élevage bovin de la naissance jusqu’à l’abattage. Chaque vache aura son propre et unique enregistrement qui sera connu par tous les intervenants du domaine vétérinaire.

Cette base de données sera élaborée à l’échéance du mois d’avril 2016, date prévue pour l’achèvement du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne dans le domaine vétérinaire. Bejaia et Tlemcen sont les deux wilayas pilotes qui ont été choisies dans le cadre de ce jumelage avant la généralisation progressive de l’opération à d’autres wilayas.

Cette base de données contiendra toutes les informations concernant l'élevage bovin de la naissance jusqu’à l’abattage, a indiqué Ramdani Leila, Cadre à la direction des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture et du Développement rural en marge d’une rencontre régionale consacrée au renforcement des capacités de contrôle des services vétérinaires pour les rapprocher des standards européens et internationaux.

« Chaque vache aura son propre et unique enregistrement qui sera connu par tous les intervenants du domaine vétérinaire. Cela facilitera le suivi de l’animal », a expliqué Dr. Myriam Ispa, Experte française, conseillère résidente du jumelage. Dès à présent, des prototypes sont faits au niveau de deux wilayas pilotes : Bejaia et Tlemcen, avant la généralisation progressive de l’opération aux autres wilayas. Tout en se félicitant de l’engouement des vétérinaires et responsables des structures pour cette action, Dr Ispa a signalé qu’en matière d’exportation, « un plan algérien de surveillance des contaminants et résidus dans les aliments (PASCRA) est élaboré et mis en place ».

Dans ce cadre, neuf wilayas pilotes ont été choisies pour les viandes blanches (Constantine, Médéa et Tizi Ouzou), les œufs (Bouira, Mostaganem et Sétif) et le miel (Blida, Batna et Tebessa). « Cette opération sera également élargie progressivement aux autres wilayas », a-t-elle souligné, rappelant que d’autres résultats sont attendus par ce jumelage, à savoir la standardisation et l’harmonisation des normes avec la réglementation européenne, l’entrée en vigueur du système qualité ISO/CEI 17020 au niveau des services vétérinaires et la mise en place d’un système d’information des services vétérinaires.

Ce jumelage qui réunit l’Algérie, à travers la Direction des services vétérinaires (DSV),   la France et l’Italie, est inscrit dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association Algérie-UE. D’une durée de 24 mois à compter d’avril 2014, il porte sur l’organisation de 650 journées d’expertises en Algérie et huit visites d’études et stages en France et en Italie pour 37 cadres de la DSV. Pour un budget de 1 492 000 euros, il concerne 85 experts de France et d’Italie.

Plus d'infos: www.leconews.com

 

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020