Christophe PAINVIN, Directeur du salon DJAZAGRO: DJAZAGRO est la référence pour l’industrie agroalimentaire en Algérie

  • Création : 14 avril 2016

Dans moins d'une semaine,  les halls 1, 2, 3 et 4 du Palais des Expositions de la SAFEX d'Alger abriteront la 14ème édition du salon international Djazagro, référence nationale dans l'industrie agroalimentaire. A travers un jeu de questions/réponses, le directeur de ce salon, M. Christophe Painvin, dévoile les nouveautés de cette édition, ses surprises ainsi que les perspectives de ce salon qui se veut aujourd'hui une référence maghrébine dans la filière de l'industrie agroalimentaire. 

 Pensez-vous que la politique algérienne de réduction de la facture de l'importation, notamment des produits alimentaires, affectera cette édition du Djazagro ?

 En tentant de réduire la facture d’importation des produits alimentaires l’objectif du gouvernement est d’encourager la production locale. Pour se faire les industriels algériens ont besoin d’équipements et DJAZAGRO représente la meilleure opportunité de découvrir une offre internationale en la matière. L’autre moyen de réduire la facture d’importation est aussi d’aider les sociétés algériennes à exporter. L’exportation est un des thèmes majeurs de cette 14ème édition de DJAZAGRO.

Quelles sont les nouveautés de cette édition ?

Comme à chaque édition, il y a beaucoup de nouveautés sur DJAZAGRO cette année. Tout d’abord nous occupons un hall de plus et avec 700 exposants l’offre proposée est encore plus importante que les années passées. Nous avons créé un nouveau secteur dédié à la Restauration qui se situe dans le Hall3. Dans ce secteur le visiteur pourra assister au premier concours professionnel des métiers de bouche en Algerie, Djazair Excellence by DJAZAGRO.  Une conférence sur l’Export se tiendra le mardi 19 avril à partir de 10h dans la salle Al Maachi animé par International Supermarket News et regroupera L'ALGEX, l'ANEXAL, la CACI et la CAGEX. Cette conférence a pour objectif d’aider les industriels algériens à exporter. 

Pourquoi avez-vous vu judicieux de dissocier la restauration des autres métiers de bouche, entre autres la pâtisserie et la boulangerie ? 

DJAZAGRO a toujours eu pour but de répondre à la demande des algériens en matière d’équipements. L’année dernière nous avons constaté que la demande de nos visiteurs pour découvrir du matériel dédié à la restauration était très forte et nous avons donc créé ce nouveau secteur dans le Hall 3 à côté du secteur Boulangerie. 

Croyez-vous que le créneau de la restauration prend autant d'ampleur en Algérie, surtout que vous lancez cette année un concours qui lui est spécialement dédié ?

Encore une fois DJAZAGRO a toujours répondu à la demande algérienne et les évolutions du salon découlent des évolutions de la demande. Au regard du nombre de nouveaux restaurants qui s’ouvrent à Alger mais aussi dans les autres grandes villes du pays, il semble en effet que le secteur de la restauration soit en plein essor. DJAZAGRO propose donc une offre de matériel qui peut aider les restaurateurs à se développer.

Pourquoi avoir choisi le thème de l'export pour la conférence débat, alors le produit algérien n'est représenté que par 20% des exposants ?

L’offre algérienne représente 25% du salon et est en progression chaque année montrant un vrai dynamisme de ce secteur. Le thème de l’Export est aujourd’hui très important en Algérie pour tenter de contrer les effets de la baisse du prix des hydrocarbures. DJAZAGRO lieu de rencontre de toute une industrie se devait de proposer une conférence autour de ce thème. L’objectif de cette conférence est de donner des clés pour les aider à exporter. En regroupant tous les organismes publics afin d’expliquer les différents dispositifs publics de soutien aux exportations mais également en faisant venir un expert international qui va expliquer comment s'imposer sur les marchés étrangers.

Le Djazagro s'ouvre cette année sur les pays de l'Afrique de l'ouest et de l'Afrique Subsaharienne. Pourquoi?

DJAZAGRO est devenu une référence pour l’industrie agroalimentaire en Algérie mais notre objectif est maintenant de devenir une référence dans toute la région Maghreb et Afrique subsaharienne. Il n’existe aujourd’hui pas d’autres salons dans cette zone qui propose une offre aussi large que DJAZAGRO. Mais en s’ouvrant sur ces régions DJAZAGRO peut aussi devenir un vecteur d’exportation pour les exposants algériens. Plusieurs délégations des pays du Maghreb et d’Afrique Subsaharienne se sont déjà enregistrées pour visiter DJAZAGRO cette année.

 Quel bilan faites vous de ces 13 éditions du Djazagro?

Le bilan des 13 premières éditions de DJAZAGRO est très positif puisque le salon en répondant toujours à la demande des algériens a progressé tant d’un point de vue exposants que visiteurs. Si nous avions pu être taxé à nos débuts de n’être qu’un salon d’importations les évolutions du salon ont montré que l’offre algérienne était de plus en plus importante et que le salon accompagnait l’évolution de l’industrie agroalimentaire algérienne. DJAZAGRO est devenu un salon international et c’est là notre plus belle réussite.

 

 

 

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020