Riz, La Thaïlande déprime le Vietnam

  • Création : 22 mai 2016

Durant la période de mai et juin en cours, la Thaïlande envisage d’inonder le marché mondial avec 11,4 millions de tonnes de riz cédés à bas prix. Une politique qui affectera directement l'exportation de riz vietnamien vers certains pays, surtout que des entreprises thaïlandaises ont la main mise sur un système de vente au détail au Vietnam.

De nombreuses entreprises nationales de production de riz sombrent dans la crainte de voir la Thaïlande écouler ses gigantesques réserves à un prix très bas, chose qui touchera certainement le prix du riz vietnamien, notamment celui de moindre qualité. Certains moins inquiets, mise sur les tendance de certains pays qui privilégient le riz frais permettant ainsi de relever toujours la côte du riz vietnamien. Il pourra toujours trouver preneur à 370 dollars/tonne soit 20 dollars de différence avec celui de la Thaïlande.

Pour les experts, les avis ne se ressemblent pas. Certains certifient que malgré la mauvaise qualité du riz de ce "deal" les chances de ses ventes en Afrique, au Moyen-Orient et dans quelques pays d'Asie du Sud-Est sont très grandes.  Par contre la fraîcheur du le riz vietnamien est un véritable atout pour la conquête des partenaires importants comme les Philippines ou l'Indonésie, qui se montrent intransigeants sur la question de la qualité. D’autres experts estiment que les ventes de riz thaïlandais sont favorisées, du fait que de grandes sociétés de vente au détail au Vietnam ont été acquises par des Thaïlandais.

Etant donné que l’impact négatif de cette démarche Thaïlandaise est certain sue les ventes du riz vietnamien, Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a donc demandé à l'Association des vivres du Vietnam (VFA) de suivre attentivement cette opération afin de pouvoir agir à temps. Cela dit, les responsables au dit ministère s’avère tout de même confiants et estiment que la vente d’une telle quantité de riz en deux mois est quasiment impossible. Ils s’appuie sur les chiffres d’exportation de la Thaïlande qui oscillent entre 400.000 et 500.000 tonnes de riz par mois.

Pour les responsables de la VFA, l’inquiétude sur l’avenir de vente du riz vietnamien est moindre. Ils estiment que la vente du riz national n'en souffrira pas tellement, au moins au cours des prochains mois. En fait, les contrats d'échanges de riz pour les 2e et 3e trimestres ont été déjà signés et la quantité de riz exporté en avril a augmenté de 38% par rapport à la même période de l’année dernière.

Synthèse : Agroligne

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020