N°36⎟novembre-décembre 2004⎟Monde gros bovins : production et consommation

  • Création : 14 mars 2005

Malgré les difficultés économiques des éleveurs et des entreprises, fournisseurs des exploitations animales, malgré les inquiétudes pour l'avenir liées à l'évolution des marchés, à la reforme de la Politique Agricole Commune et aux orientations décidées à Genève dans le cadre de l'Organisation Mondiale du Commerce.

Il se dégage, au niveau de la région Languedoc Roussillon-Septimanie, une participation très active dans le développement de relations entre différents acteurs de l'élevage des deux rives de la méditerranée. Cette activité a contribué à la création du centre d'exportation de bétail vivant au port de Sète, devenu principal port européen avec un volume de 130.000 animaux vivants à novembre 2004, dont, fait notable, 40.000 génisses laitières destinées à Algérie. Les principaux marchés sont le Liban et l'Algérie et, en voie d'aboutissement, le Maroc, la Tunisie, l'Egypte et la Turquie. Il faut compter, aujourd'hui, en moyenne trois bateaux simultanés par semaine. Il est attendu, pour les mois à venir, une cadence de cinq bateaux par semaine en moyenne, soit une prévision de 150 000 animaux.

Elias CHERIF

Téléchargement PDF cliquez ici

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020