N°115⎟janvier-mars 2022⎟Concilier sécurité alimentaire et agroécologie

  • Création : 23 mars 2022

A l’ère des changements climatiques et des crises sanitaires, les pays sont de plus en plus confrontés au défi de la sécurité alimentaire mais aussi celui de la protection de l’environnement. Autrement dit, produire suffisamment avec les moyens disponibles tout en préservant l’environnement dans lequel nous évoluons.Penser une agriculture durable qui constitue en fait le gage du développement durable tout en utilisant les nouvelles technologies.

Il s’agit de mettre l’intelligence au service de l’agriculture. Le secteur fait en effet de plus en plus appel à travers le monde aux applications, aux solutions intelligentes pour asseoir une gestion efficiente des exploitations agricoles ou des unités d’élevage.

A travers leur apport au quotidien, les nouvelles technologies peuvent, booster les rendements et améliorer la qualité des produits. C’est dire que l’innovation est un incontournable support pour réaliser l’objectif de la sécurité alimentaire tant au niveau national qu’international. Les exemples de réussite ne manquent pas à travers le monde. D’où la nécessité de d'accorder au-delà des discours la place qu’il faut à l’innovation dans les actions prévues dans le cadre du programme sectoriel. Les jeunes porteurs de projets constituent dans ce sens un moteur de croissance et de développement agricole. Autant alors les accompagner et leur faciliter les procédures administratives. Un travail est fait dans ce cadre notamment à travers des conventions signées entre différents départements ministériels mais cela reste insuffisant. Aller vers plus d’implication et plus d’efficacité s’impose pour appuyer les jeunes porteurs de projets agricoles et les startups qui constituent le levier d’une agriculture intelligente. Les aider tout au long des étapes de création de leurs entreprises ou exploitations agricoles. Il y a lieu en parallèle de veiller sur la protection de l’environnement dans un monde qui dépend de la biodiversité.

Il est en effet fondamental de sauvegarder les ressources naturelles et la biodiversité pour assurer un développement agricole durable. Autant alors compter sur les nouvelles technologies pour inscrire le secteur dans la durabilité. Il suffit d’y croire, de faire confiance aux jeunes porteurs de projets, de leur ouvrir les portes de la réussite. Mais surtout de travailler en complète synergie entre les différents acteurs.

E.Cherif 

Télécharger le PDF

 

 

 

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020