Michel Barnier, Ministre Français de l'Agriculture et de la Pêche

  • Création : 7 mai 2008
Michel Barnier, a plaidé lundi à Barcelone pour la création d'un ' forum mondial ' face aux défis de la crise de l'alimentation.

" J'ai évoqué l'idée qu'on devrait créer, comme une leçon de cette crise, un forum mondial sur les questions d'alimentation et d'agriculture", a déclaré M. Barnier lors d'un entretien téléphonique avec l'AFP, en marge d'une conférence sur la Culture alimentaire et la diversité dans les pays méditerranéens.

" Les émeutes de la faim, et un jour on le sait, les émeutes de l'eau, deviennent des sujets de sécurité " qui " ne se résument pas " aux discussions en cours à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a-t-il souligné.

Cette crise met en exergue la nécessité de "politiques plus structurelles et de remettre l'agriculture en tête de l'agenda international du développement et de la coopération", a ajouté M. Barnier.

Le ministre français a jugé nécessaire de conjuguer les efforts menés séparément par les pays, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, l'OMC ou l'Organisation de l'ONU pour l'agriculture et l'alimentation (FAO).

" On travaille tous sur comment relever le défi de l'insécurité alimentaire. On parle d'un sujet vital, l'alimentation de la population. Il faudra bien en débattre ensemble autour de la même table ", a-t-il déclaré.

M. Barnier plaide pour une réflexion sur la mise en place de " politiques régionales agricoles " permettant à certains pays de "construire ou reconstruire une agriculture vivrière".

Il souhaite un débat global sur le " partage des terres entre leur usage à des fins alimentaires et l'usage énergétique ".

Les prix des denrées alimentaires ont pratiquement doublé dans le monde en l'espace de trois ans selon la Banque mondiale, provoquant émeutes et manifestations dans de nombreux pays et des restrictions des exportations de plusieurs producteurs, dont le Brésil, le Vietnam, l'Inde et l'Egypte.

Parmi les explications figurent le développement des biocarburants, les barrières commerciales, une demande croissante venue d'Asie sur fond de modifications des habitudes alimentaires, la faiblesse des récoltes et les cours du pétrole, qui pèsent sur le prix des transports.
 
Source : www.agrisalon.com/06-actu/article-20466.php

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020