Le spécialiste Markus Mertens de la société Witt

  • Création : 14 mai 2009

Des aliments frais avec une longue durée de vie : les magasins au détail imposent cette exigence à leurs fournisseurs qui, pour y répondre, utilisent du gaz inerte dans les emballages. Cela augmente la durée de vie, mais le processus n'est pas infaillible. Et même une petite fuite entraînant une dégradation prématurée peut coûter cher. Le spécialiste Markus Mertens de Witt explique comment les fabricants de produits alimentaires peuvent détecter les fuites.

witt_packvac

M. Mertens, les entreprises qui n'emballent pas encore avec un gaz inerte ne peut pas évaluer le risque ou la quantité des emballages défectueux.

Il est, en fait, assez difficile de l’évaluer, cela dépend du produit et du processus de conditionnement. Les produits solides ou secs présentent peu de problèmes. Les miettes, sauces et éclaboussures grasses peuvent entraîner des difficultés quand ils sont présents sur le joint d'étanchéité. Si le paquet n'est pas étanche, même un minuscule trou permet au gaz de s'échapper. Le risque est plus élevé lorsque des sacs tubulaires sont utilisés pour l'emballage.

Que peuvent faire les fabricants ?

Alors que la plupart des procédés de conditionnement sont fiables, il n'est pas possible d'éliminer totalement toute source de problème. Par exemple, au cours du transport ou du stockage du film d'emballage des micro-trous peuvent se développer, invisibles à l'œil nu, donnant ensuite une fuite. Des capillaires, pratiquement invisibles, peuvent se créer avec les dépôts sur l'outil de scellage de la machine d'emballage. La prévention n'est guère possible sans le contrôle du produit. Un contrôle qualité en fin de ligne d’emballage est la seule solution.

Cela semble cher ...

...Mais les coûts restent raisonnables si on se limite à un échantillonnage aléatoire. L'équipement nécessaire n'est ni difficile à utiliser ni coûteux. Avec le détecteur de fuites PACK-VAC de Witt, par exemple, il est seulement nécessaire de mettre le paquet à tester dans une chambre remplie d'eau. La machine évacue l'air situé au-dessus de la surface de l'eau, mettant l'emballage sous dépression. Si l’emballage n’est pas est étanche, des bulles d'air sont visibles à la surface. Toutes les entreprises peuvent utiliser ce système simple et fiable.

Existe-t-il d’autres moyens de contrôle ?

Des appareils sont également disponibles pour tester les emballages à atmosphère modifiée à base de CO2. Le paquet à tester est placé dans une chambre dans laquelle un vide est créé. Il en résulte une différence de pression entre la pression à l'intérieur de la chambre et la pression dans l'emballage. Si une fuite est présente, un gaz inerte s'échappe et est détecté par des capteurs sensibles. En règle générale, les capteurs de dioxyde de carbone sont utilisés, parce que c'est le gaz le plus fréquemment utilisés dans les paquets MAP. Ces systèmes fonctionnent avec une précision extrême et offrent plusieurs solutions de traçabilité. Notre Leak Master est capable de tester des cartons complets ou des caisses E2, selon le modèle, permettant de tester de grandes quantités de produits de manière efficace.

Mais ce sont toujours des échantillonnages aléatoires. Existe-t-il des systèmes de tests automatiques capables de contrôler toute une production ?

Oui, effectivement. Pour les tests « en ligne », WITT a probablement la machine de test la plus rapide du monde, capable de réaliser jusqu'à 15 cycles par minute. Le Leak-Master MAPMAX peut contrôler toute la production issue d'une machine d'emballage sous vide. Pour les machines flow pack, le contrôle de cartons est possible. Le procédé est techniquement plus exigeant et il est donc destiné en premier aux grands fournisseurs de produits ou aux clients avec des problèmes d’emballage.

Compte tenu des coûts, certains auraient-ils tendance à abandonner les tests de fuite ?

Si vous voulez prendre le risque alors prenez-le. Toutefois, l'expérience a montré que, tôt ou tard, tout le monde est pris au piège. C'est une simple question de probabilités. Et les coûts pour le test d'étanchéité ne sont pas le problème. Tout le monde connaît la valeur d'un lot. Si l’appareil empêche un seul rejet de la livraison, le coût du système de test n’est-il pas justifié? Pour tous ceux qui continuent de fonctionner sans appareils de test, nous vous recommandons de commencer par un bain d'eau, lequel fournit au moins une certaine indication. En outre, chaque contrôle de qualité, même faible, augmente la valeur de la marque.

Plus d'infos : www.wittgas.com

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020