Fromagerie Procheese en pleine négociation pour l'exportation en Afrique

  • Création : 28 juillet 2015

A peine huit ans d’existence, la SARL fromagerie Procheese veut se faire un nom de professionnel algérien des spécialités fromagères et des sauces au service des professionnels du secteur CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants). Son directeur commercial, Karim Bafdel, s’est montré très ambitieux, dans cet entretien, paru dans les colonnes de L’Eco (N°113 / du 1er au 15 juin 2015), quant à l’avenir de l’entreprise qui propose toute une variété de produits répondant aux exigences en termes de durée de conservation et de qualité gustative et nutritive.

 

L’Eco : Vous êtes arrivé à produire 4200 tonnes en 2014, quelle est votre stratégie pour séduire le consommateur ?

Karim Bafdel : Notre force de vente est la recette du patron de Procheese. Afin de garantir la qualité des produits, le gérant de l’entreprise passe toute une journée, chaque semaine, dans les essais et les mélanges des ingrédients, à sa manière avec l’assistance de son équipe de production, pour aboutir à la bonne recette qui répond aux exigences des consommateurs dont les habitudes alimentaires sont continuellement en évolution. Dans ce sens, Procheese développe constamment ses produits  aux attentes de ses clients à qui nous offrons un « made in Algeria » dont le rapport qualité-prix est imbattable.

Le marché algérien est-il porteur  dans ce domaine ?

Effectivement, le marché est très prometteur mais la qualité du produit et son prix jouent un rôle primordial pour attirer une clientèle déjà avisée. Aujourd’hui, l’algérien est devenu exigeant, surtout avec la présence sur le marché de fromages importés de différentes marques et qualités. Donc, se positionner sur le marché et avoir une clientèle n’était pas chose facile pour une entreprise créée que depuis 2007. Il nous a fallu travailler jour et nuit et faire des études de marketing pour réussir à se frayer une place sur le marché. Au début, les clients étaient réticents mais, par la suite, en dégustant nos produits et tout en respectant les conditions de conservation, ils sont devenus confiants quant à notre niveau de professionnalisme en la matière. Grâce à cette confiance, nous avons pu concurrencer  les grandes marques internationales présentes sur le marché local. 

Et quelle était la meilleure technique de marketing pour réussir ?

Notre méthode de travail est très simple. Au début nous avons ciblé les Fast food et les pizzerias. Il était préférable pour nous de commercialiser les nouveaux produits de Procheese à une clientèle restreinte pour voir sa réaction, surtout que le marché est envahi d’une large gamme de fromages très variée et qui répond à tous les goûts. Le retour a été très bénéfique pour nous et depuis nous avons lancé notre variété de fromages avec des goûts différents. Notre clientèle professionnelle sélectionnée au départ a été élargie aux hôtels, cafés, restaurants. D’ailleurs, nous nous considérons comme les spécialistes de la fromagerie destinée aux professionnels de l’hôtellerie, restauration, etc... Ensuite, confiants de notre qualité de produits, nous avons mis une variété des formages Procheese sur les étals dans différents points de vente à travers le marché national.

Est-ce que vous avez établi un plan pour le développement de votre activité ?

Bien sûr, le plan de développement est établi à court, moyen et long terme. Nous avons développé notre activité, à commencer par le renforcement de notre unité de production que nous avons doublée. Nous sommes aujourd’hui, à deux unités de production, trois unités de conditionnement et une flotte logistique composée essentiellement de camions frigorifiques. De même, notre effectif est passé à 140 employés dont la majorité est dans la production. Nous sommes aussi équipés d’un  laboratoire de contrôle de qualité pour mieux maîtriser le process de fabrication et répondre aux normes standards exigées.

Quelles sont les nouveautés en matière de produits Procheese ?

Nous avons commencé à commercialiser les sauces Procheese qui accompagnent agréablement les plats, les salades, les frites et les sandwichs, comme par exemple la sauce mayonnaise, la moutarde, ketchup, vinaigrette, sauce tomatino, sauce piquante... Ces produits se trouvent sous différents conditionnements sur le marché, en seau, bouteille et en dosette de 12g. Aussi nous avons mis sur le marché de nouveaux produits en fromagerie tels que le gouda, le cheddar et la mozzarella. Avant cela, nous ne commercialisons que les fromages spécial pizza, Fondelice et Mon Cheese. Maintenant les fromages Procheese sont variés et destinés à la consommation en l’état, à râper, à cuisiner ou à tartiner.

Comptez-vous exporter vos produits ?

Actuellement, nous sommes en pourparlers avec un opérateur du Sénégal pour une éventuelle exportation de nos produits vers ce pays. Nous allons entamer aussi des négociations avec d’autres pays africains, surtout que la politique de notre pays encourage les exportations vers ce continent et notre objectif est de répondre aux besoins de ces pays frères dont la sécurité alimentaire fait défaut. L’essentiel pour nous est d’aller vers les marchés africains avec le soutien des pouvoirs publics et avec des produits de bonne qualité pour pouvoir conquérir le marché international. Mais avant d’y aller, nous veillons à ce que la forte demande nationale soit satisfaite. 

Plus d'infos: www.leconews.com

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020