La BADR ouvre son premier point bourse

  • Création : 18 mai 2016

La Banque d'Agriculture et du Développement rural  (BADR) ouvrira mardi son premier point bourse afin de rapprocher davantage  les intervenants du marché financier et les investisseurs, a indiqué la Commission  d'organisation et de surveillance des opérations de bourse (Cosob).

Le point bourse sera géré par les Intermédiaires en opérations de bourse  (IOB) et les professionnels agréés pour le placement de valeurs mobilières côtées en bourse ou émises par appel public à l'épargne. L'objectif de cette action, qui va s'élargir à toutes les banques agréées  en tant qu'IOB, consiste à participer à la création des conditions de réussite  des opérations d'introduction en bourse à venir et à l'amélioration de la liquidité  du marché, explique la Cosob dans un communiqué. Les banques sont actuellement en phase d'organisation en syndicats  de placements pour la réalisation d'opérations d'introduction en bourse ayant  reçu récemment le visa de la Cosob. En mettant à la disposition des épargnants toutes les informations nécessaires  leur permettant de prendre la décision d'investir en bourse, et en leur fournissant  les explications de base utiles sur le fonctionnement de la bourse, "la banque  contribue significativement à la transparence et à la dynamisation du marché  financier", relève le communiqué. La Cosob indique, en outre, que les émetteurs ont été invités à s'impliquer  dans la mise en place de ces points bourse en mettant à la disposition des banques les informations réglementées ou jugées pertinentes sur leurs titres côtés.  Le même organisme signale que le lancement de ce premier point bourse  coïncide avec l'ouverture de la souscription d'actions de la cimenterie publique  d'Aïn Kebira à Sétif (filiale du groupe Gica) qui a débuté dimanche dernier. A rappeler que le directeur général de la Société de gestion de la bourse  des valeurs (SGBV), M. Yazid Benmouhoub, avait récemment indiqué s'attendre  à l'introduction en Bourse, avant fin 2016, de quatre (4) autres entreprises  publiques, qui permettra de porter le portefeuille de la place boursière d'Alger  à dix (10) entreprises. Il s'agit de deux autres cimenteries de GICA, du Crédit d'Algérie (CPA),  de Cosider Carrières (filiale du groupe public Cosider) et de la Compagnie nationale  d'assurance et de réassurance (CAAR). En parallèle, deux autres sociétés publiques, dont la Société de refinancement  hypothécaire (SRH), devraient entrer en Bourse à travers des opérations d'emprunts obligataires prévues en 2016 et 2017, selon le même responsable.

APS

 

 

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020