Le Halal en France : un marché estimé à 5,5 milliards d'euros

  • Création : 11 avril 2011

Une des caractéristiques du marché Halal français réside dans le fait qu’il est dominé par les habitudes de consommation des consommateurs musulmans issus pour la majorité d’Afrique du Nord, ce qui en fait un marché particulièrement différencié par rapport aux marchés Halal britannique à majorité de musulmans d’Inde ou du Pakistan ou hollandais à majorité Indonésienne.

halal

De ce fait on ne peut parler du marché Halal en France sans connaître les habitudes de consommation spécifiques à sa population d’origine. De même que l’on ne pourra parler d’un marché Halal unique en Europe mais de zones de consommation Halal, liées aux flux migratoires de certaines communautés. On constate cependant aux côtés des produits dit culturels, l’émergence de produits de masse certifiés halal. Ces produits sont liés à la mondialisation des échanges de produits et des marques.

L’autre difficulté est liée au fait qu’il n’existe pas à ce jour une étude réelle sur le poids économique du marché Halal. Les chiffres, statistiques sont des estimations. On estime cependant le marché français à 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010, l’essentiel des ventes étant constituées de produits carnés. Les consommateurs musulmans représentent entre 10% et 15% de la consommation bovine, ovine et avicole nationale soit à peu près 400 000 tonnes par an.

viande_halal_01 Le consommateur musulman français consomme deux fois plus de viande en moyenne que le consommateur français non musulman. Le chiffre communément cité est celui du consommateur musulman qui représente jusqu’à 10% de l’ensemble des consommateurs français, ce qui laisse penser que les autres produits halal ou culturels liés à la consommation alimentaire en Afrique du Nord (sodas, semoules, épices, huiles,…) connaissent également des perspectives de vente intéressantes en volume.

Les autres Produits Halal vendus en France :

Le terme “Halal” ne concerne pas que la viande mais toute l’industrie agroalimentaire. Tout produit Halal se doit de respecter les caractéristiques et procédures religieuses musulmanes. Les produits alimentaires Halal ne doivent pas contenir d’ingrédients “Haram” soit illicites comme la élatine, l’alcool, le porc, les graisses animales comme c’est le cas pour certains produits tels que les bonbons, yaourts, cakes, biscuits, plats préparés…

aliments_halal_01

Même si l’essentiel de l’offre alimentaire halal en France est encore constituée de produits carnés (frais, surgelés, en conserves) il apparaît que la nouvelle génération de produits « plébiscitée » par le nouveau consommateur musulman soit liée aux produits transformés en général et plats cuisinés en particulier. Ce sont bien entendu, les plats cuisinés à base de viande qui sont concernés par ce nouveau phénomène de « halalisation de l’offre ». A titre d’exemple, les pizzas, lasagnes, nuggets pour n’en citer que quelques uns, constituent la nouvelle donne de l’offre alimentaire Halal depuis 2005.
En réalité, le jeune consommateur musulman, né en France le plus souvent, a subi les mêmes tendances de consommation que les français non musulmans et souhaite désormais l’application de l’hygiène halal aux produits issus de la culture alimentaire occidentale.

D’autres familles de produits Halal vont rapidement connaître un essor important : les produits contenant traditionnellement des ingrédients interdits par la religion musulmane (haram) et notamment la gélatine de porc et l’alcool. Les yaourts, chocolats, biscuits seront très bientôt certifiés halal en raison de leurs ingrédients et de grandes marques internationales ont déjà franchi le pas afin de ne pas perdre un consommateur musulman qui dépense en moyenne 30% de son budget global en produits alimentaires, contre 14% pour le consommateur non-musulman.

Un marché en progression forte
Le marché des produits alimentaires Halal progresse depuis 1998 de 15% par an. Au-delà du marché Français, il y a un marché très important : la viande Halal pour l’exportation vers l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient représente chaque année 200 000 tonnes de viande et 200 000 tonnes de poulet à l’export.

Source : www.ethnicfoodshow.com

Intégralité de l'article dans le Magazine Agroligne N°78...

Articles Populaires

LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019
Bilan SIPSA-FILAHA 2019, un challenge...
  • Création : 22 octobre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020