L’Algérie veut copier le modèle agricole espagnol

  • Création : 14 mai 2016

Une étude de faisabilité sera bientôt lancée pour l'application du modèle économique agricole d’Almeria (Espagne) en Algérie, a indiqué le président du Cercle de commerce et d'industrie algéro-espagnol (CCIAE) à l’issue d’une visite de deux jours d’une délégation algérienne dans cette province espagnole.

L’étude qui regroupera des experts algériens et espagnols tentera d’appliquer   le modèle agricole d’Almeria selon les particularités de chaque région algérienne, a précisé Bouabdallah Jamal Eddine. Cette étude sera élaborée, a-t-il dit, en collaboration avec la fondation « Cajamar » à l’origine de ce modèle et qui regroupe des agriculteurs et des représentants de stations d’expérimentation pour la recherche en agriculture. La délégation algérienne comptait plus d’une cinquantaine d’opérateurs économiques des différentes régions du pays, de représentants de chambres d’agriculture, d’agriculteurs et d’industriels spécialisés dans l’agroalimentaire. Les membres de la délégation ont convenu, à l’issue de cette mission de découverte et de prospection du modèle économico agraire d’Almeria, d’intensifier avec la partie espagnole leur collaboration, notamment avec la fondation Cajamar   afin de comprendre en profondeur aussi bien les aspects techniques qu’opérationnels de ce modèle internationalement reconnu, a souligné le Même responsable.

Deux projets commerciaux entre deux entreprises algériennes privées et espagnoles ont sanctionné cette mission en attendant la concrétisation d’autres projets, a ajouté le même responsable. Le premier projet concerne l’exportation de produits agricoles algériens (pomme de terre, tomates, et autres) vers l’Espagne et le second concerne l’élevage d'algues destiné à l'alimentation. Cette mission de découverte et de prospection a permis aux opérateurs algériens de visiter plusieurs installations expérimentales agricoles d’Almeria, outre des exploitations agricoles sous serre de la région, et de prendre connaissance de la diversité et la grande productivité, notamment en fruits et légumes de cette province espagnole.

Le président de la Chambre de commerce d’Almeria Diego Martinez Cano a déclaré que cette rencontre vise à développer la coopération économique entre les deux parties et à promouvoir un environnement favorable pour les entreprises afin de faciliter l’investissement pour un bénéfice mutuel. Le modèle agricole d’Almeria, qui en plus de sa grande productivité utilise une technologie de pointe, a-t-il indiqué jeudi lors de l’accueil de la délégation algérienne. L’ambassadrice algérienne en Espagne, Mme Taous Ferroukhi qui a assisté à cette rencontre a souligné pour sa part la nécessité ½ d’imprimer de nouvelles orientations à la coopération dans le secteur agricole entre l’Algérie et l’Espagne ». L’Espagne a réussi à assurer son autosuffisance alimentaire et se positionne comme l’un des principaux exportateurs de produits agricoles dans le monde a -t-elle souligné avant de mettre l’accent sur la volonté algérienne de promouvoir de nouvelles initiatives bilatérales pour répondre aux besoins croissants dans le secteur alimentaire, lequel offre des possibilités de consolider davantage l’investissement des entreprises espagnoles en Algérie. L’Algérie, a-t-elle précisé, est le plus grand et le plus dynamique marché dans la région avec de très faibles coûts en matière d'énergie, de transport et une main-d’oeuvre pas chère et dispose également d’un vaste réseau d’infrastructures reliant toutes les régions ce qui peut encourager l’investissement.

 

Articles Populaires

On the road to IPACK-IMA 2021 : feu sur...
  • Création : 15 décembre 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020