L'agriculture bio séduit aussi pour ses vertus économiques

  • Création : 1 décembre 2016

L’impact économique d’une moindre consommation de pesticides ainsi que le recours accru à la main-d’œuvre permettent à l’agriculture biologique d’être vertueuse sur le plan économique, souligne une étude présentée par l’Itab et l’Inra.


La non-utilisation de pesticides de synthèse, la faible utilisation de pesticides et d’antibiotiques, la création d’emplois et la production de connaissances pour des systèmes économes en intrants constituent les principales externalités positives de l’agriculture biologique par rapport à l’agriculture conventionnelle, soulignent l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab) et l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) dans une étude réalisée conjointement.

Remise vendredi 25 novembre au ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll, cette étude chiffre les économies de l'exploitation biologique liées aux moindres pollutions de l’eau - de 20 à 46 euros par hectare en zone de grandes cultures - et au recours à davantage de personnel - de 10 à 37 euros par hectare pour un chômeur. Le coût des cancers liés au seul usage des pesticides est quant à lui compris entre 52 et 262 euros par hectare et par an.

la-consommation-de-produits-bio-bat-des-records-en-france.N440362">La croissance effrénée de la consommation de produits bio,

des prix de vente supérieurs à l'agriculture conventionnelle, laisse toutefois planer un risque de "conventionnalisation" de l’agriculture biologique, qui fait débat parmi les professionnels, entre la volonté de toucher un public toujours plus large et la perte éventuelle de principes auxquels étaient attachés les pionniers de cette démarche......Source:www.usinenouvelle.com

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020