Bienvenus

La newsletter de AgroLigne.com vous informe périodiquement de l’actualité de l'agroalimentaire et de l'agriculture.

Pour la recevoir, indiquez votre nom et votre adresse email et cliquez sur "S'abonner".

Connectez vous :

Inscrivez vous à la newslettre :

Source : AXEMA (Union des Industriels de l’Agroéquipement), SEDIMA ( Syndicat des Entreprises de Services et Distribution du Machinisme Agricole).

Le repli économique entamé en 2009 semble avoir atteint son point le plus bas. Tous les espoirs sont donc permis, la reprise est devant.

• Agroéquipement français : résultats globaux du 1er semestre 2010

production_france_agroequipements La production française :
La production française d’Agroéquipement s’est élevée à 1,39 milliards d’euros sur le premier semestre 2010, en baisse de 27 % par rapport au premier semestre 2009. En valeur, les tracteurs enregistrent un recul de 35 % à 417 millions d’euros de produits facturés en sortie d’usines sur le premier semestre 2010. La fabrication des autres machines et équipements recule de 23 % et atteint 976 millions d’euros. En volume sur le premier semestre 2010, les matériels d’élevage enregistrent la plus forte contraction de la production (- 44 %). Viennent ensuite les tracteurs dont la quantité produite recule de 33,5 %, le matériel de travail du sol (- 19 %), le matériel de récolte (- 11 %) et le matériel de transport (- 9 %). Seule la production de tondeuses à gazon progresse sur le premier semestre 2010 de 26 %, mais ce chiffre est à relativiser compte tenu du décalage des ventes dans la saison.

marche_agroequipements

importations_agroequipements

Les importations françaises :
Les importations d’Agroéquipement qui représentent en période normale 80 % du marché français, ont fourni 87 % de la demande intérieure sur le premier semestre 2010. Les livraisons des importateurs reculent en effet de seulement 17 % (par rapport au premier semestre 2009) à 1,48 milliards d’euros, en comparaison avec un marché en baisse de 27 %. Les produits qui se maintiennent le mieux sont les matériels d’élevage (- 1 %), les tondeuses (- 2 %), les équipements destinés à l’arrosage, à la protection des cultures (- 12 %) et à la récolte (- 13 %), alors que l’essoufflement de la demande intérieure affecte plus les tracteurs (- 33 %), les matériels de laiterie (- 32 %), de travail du sol (- 28 %), et de semis et fenaison (environ - 25 %).

Ces évolutions contrastées conduisent à une répartition différente des importations par famille de produits :

• Les tracteurs restent le premier poste à l’importation (25,5 %) suivis par,
• Les tondeuses (21,4 %),
• Les pièces de rechange (16,3 %),
• Les matériels de récolte et fenaison (15,1 %),
• Les matériels de travail du sol et semis (7,2 %).

Il n’y a pas de changement majeur dans le classement des pays fournisseurs de la France en Agroéquipement. Toutefois, les tendances de fond se confirment au premier semestre 2010, à savoir :

• La baisse régulière de la part de marché de l’Allemagne (1er pays fournisseur), à 28,6 % des importations françaises d’Agroéquipement,
• La progression des parts de marché du Royaume-Uni et du Japon à 5 %,
• L’arrivée de la Chine à la 9ème place, avec 3 % des livraisons du marché intérieur,
• L’effondrement des livraisons depuis l’Espagne et la Suède, qui ne représentent plus que 2,2 % du total.

Intégralité de cet article dans le magazine Agroligne N°77...

Consultez les autres dossiers...

French Arabic English Spanish

L’essentiel de l’Agroalimentaire et de l’Agriculture en Méditerranée

Agroligne 2005 - 2019 Tous droits reservés