Jaouad Chami, Commissaire du SIAM

  • Création : 16 mars 2009

Le Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM), qui tiendra sa 4e édition du 22 au 26 avril prochain à Meknès, gagne en professionnalisme, avec de grands pas en avant en matière d'organisation et de participation.

LE MATIN : Une quatrième édition du SIAM, quelle maturité pour ce salon ?

JAOUAD CHAMI : A l'origine, il est certain que le challenge n'était pas facile à relever, celui de traduire en quelques jours et sur un site tous les enjeux du domaine de l'activité phare qu'est l'agriculture dans notre pays. Pour reprendre votre expression, le Salon a acquis en maturité en ce sens qu'il est l'œuvre aujourd'hui d'un ensemble de professionnels (institutionnels, secteurs privés et compétences managériales) qui s'activent au quotidien et nous pouvons affirmer à la 4e édition que la pérennisation du projet ne fait aucun doute pour personne.

Vitrine de l'agriculture marocaine, comment se positionne le SIAM cette année ?

L'actualité de l'agriculture au Maroc est suffisamment marquante cette année pour susciter l'intérêt d'un ensemble de partenaires. D'abord, les bonnes conditions climatiques laissent prévoir inch'Allah un nouveau record au niveau des récoltes. Ensuite, la déclinaison récente par le ministère de l'Agriculture du Plan Vert national et régional nécessite une communication suffisante impliquant l'ensemble des partenaires dans la réalisation des objectifs. Il est certain comme vous le dites que le SIAM devient Le RDV annuel de la grande famille des agriculteurs. Je rajouterai que les investissements induits par les récentes locations des terres de la SODEA, sont des exemples réels d'une agriculture qui se veut performante et rationnelle. En parlant de vitrine, je ne saurais oublier la professionnalisation des 16 régions du Royaume qui chaque année proposent des programmes de plus en plus riches présentant le patrimoine agricole du Maroc.

Quels objectifs sont assignés à cette édition ?

Je dois d'abord vous annoncer que les objectifs quantitatifs en termes d'exposants et de pays présents ont tous été atteints. La dimension que revêt aujourd'hui ce projet et donc son degré de fréquentation nous impose de nous concentrer sur les conditions d'accès du visitorat et des exposants. De plus, un travail conséquent est en cours de réalisation sur la signalétique ville, salon et pôle du SIAM. D'autres éléments permettant d'accueillir visiteurs et exposants dans des conditions toujours plus favorables sont aussi programmés.

Quels sont les nouveautés et les faits marquants du SIAM 2009 ?

Tout d'abord, des décisions ont été prises pour arrimer définitivement les Assises de l'Agriculture la veille de l'inauguration du Salon. C'est un événement supplémentaire majeur qui va venir chaque année enrichir ce programme de travail. Deuxièmement, 2 pôles thématiques, en l'occurrence l'élevage et le machinisme agricole, ont connu un accroissement de superficie d'environ 30%. Ceci à cause du niveau de fréquentation du visitorat sur ces 2 pôles ainsi que la dynamique économique induite. Mais je dirai que nous nous sommes véritablement concentrés à créer un espace moderne et authentique à la fois, afin de rendre honneur aux produits fabriqués par les associations et coopératives qui en milieu rural font un travail de plus en plus performant. Nous vous surprendrons avec d'autres nouveautés en avril !

Le SIAM, un salon international. Qu'est-ce qui fait cette dimension cette année ?

Initialement, la présence internationale au SIAM reposait sur un accompagnement plus politique qu'économique. Aujourd'hui, la donne est différente en ce sens où de plus en plus d'entreprises à l'international sont intéressées par le marché marocain. Nous sommes heureux de voir chaque année de nouvelles collaborations fructueuses se réaliser et nous pouvons vous assurer qu'elles sont nombreuses.

SIAM et Maroc Vert, quels rapprochements ? Quels enjeux ?

Il est vrai que le SIAM représente la meilleure tribune pour communiquer sur l'agriculture. C'est à cet effet que le thème du Salon sera une expression du programme Maroc Vert. Une stratégie est enfin déclinée, il appartient aux différents partenaires de s'impliquer de façon à la mener à bon port.

Quel bilan pour la participation « SIAM » au salon de Paris ?

Nous voulions d'abord à travers cette exposition rendre honneur à la qualité de la participation française qui ne s'est jamais démentie depuis la 1ère année. Le Salon de Paris n'est pas exclusivement français. En effet, à la 46e édition, beaucoup d'acteurs de l'agriculture dans le monde y sont présents. Et c'est une très bonne opportunité, à quelques semaines de notre événement, de venir les rencontrer et communiquer autour de nos centres d'intérêt. Nous sommes revenus de Paris avec plusieurs propositions de collaboration d'un certain nombre de pays qui souhaitent participer à notre projet l'année prochaine.

-----------------------------------------------------------------------

Fiche technique
Pour sa 4e édition, le SIAM sera érigé sur une surface globale de 100.000 M2 dont 60.000 M2 aménagés en stands. Plus de 600 exposants seront au rendez-vous de cette édition qui, selon les organisateurs, devra drainer quelque 750.000 visiteurs. Le salon comptera 9 pôles dédiés aux 16 régions du Royaume, à la production agricole et agro-industrielle, à l'élevage, aux machines agricoles, à l'agrofourniture, à l'environnement, à la valorisation des produits du terroir, aux sponsors et institutionnels et à l'international. Ce dernier pôle, pour lequel ont été réservés 3.000 M2 d'exposition, compte la participation de plus d'une vingtaine de pays et 160 exposants, à leur tête les Français avec plus d'une centaine de professionnels.

Réda Bennis
Source : www.lematin.ma

Articles Populaires

LE 1er SALON FRANCAIS DE LA FRANCHISE...
  • Création : 23 janvier 2020
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020