Contrôle à 100 % – Sécurité à 100 % – Test en ligne des produits sous atmosphère modifiée

  • Création : 20 juin 2011

L’atmosphère modifiée est très utilisée dans l’industrie agroalimentaire et se répand de plus en plus. Si pendant longtemps l’amélioration du procédé d’emballage a été au centre de toutes les attentions, un test de fuite efficace est aujourd’hui très recherché.

witt_leak-master_mapmax

L’emballage sous gaz protecteur intéresse particulièrement les fabricants à la recherche de nouveaux clients par sa promesse d’offrir des produits frais, de haute qualité et attractifs sans ajout de conservateur, en tout lieu et à tout moment. Cependant, cette technique moderne d’emballage comporte de hautes exigences pour le procédé d’emballage. En particulier, le procédé de scellage recèle différentes sources de problème qui peuvent engendrer des fuites : répartition de la température ou de la force incorrecte, mauvaise mise en place de l’outil de scellage, outillage souillé ou déformé ainsi que encrassement des joints. Laisser en place du matériel défectueux peut amener à laisser partir des séries d’emballages fuités. Même avec une vigilance spéciale pendant la conception du procédé, les défauts d’emballage ne peuvent être évités à 100%.

Les emballages fuités ont un surcoût

Après un certain temps, l’impact d’une fuite sur un emballage sous atmosphère modifiée peut être grave : depuis la perte de nutriments à la perte d’arôme, de goût, de texture ou de couleur jusqu’au point de détérioration à cause de microorganismes pathogènes. Selon le produit, des risques sur la santé ne peuvent être écartés. En toute fin, des conséquences légales ne sont pas exclues. Soit en action privée par infraction sur une obligation contractuelle soit en action publique par non respect des règles agroalimentaires. Cependant, dans de nombreux cas, les rappels de produits coûteux et dommageables pour l’image peuvent être beaucoup plus significatifs car ils remettent en cause l’existence des sociétés.

Communément, la détection de fuites n’est pas considérée comme un point de contrôle critique dans le cadre du concept HACCP : mais étant donné le risque mentionné précédemment, il n’est pas surprenant que ce sujet gagne de l’importance pour les producteurs alimentaires. D’autant plus que les grandes surfaces mettent la pression pour obtenir la preuve des contrôles qualité effectué par les fabricants. Seule une détection de fuites complète lors de l’inspection finale garantit une totale sécurité. 

En pratique cependant, les intentions de qualité optimale se heurtaient autrefois aux objectifs de cadences élevées. La raison : les solutions techniques d’alors pour le contrôle en ligne ne pouvaient tout simplement pas atteindre la vitesse élevée des machines d’emballage en amont. C’est pourquoi de nombreuses sociétés se contentaient d’un contrôle statistique

Combinaison idéale : qualité optimale à haute cadence

Malgré tout, il existe maintenant des appareils qui ont résolu le dilemme de nombreux fabricants alimentaires comme par exemple le système en ligne Leak-Master Mapmax de Witt-Gasetechnik. Les spécialistes du MAP basés à Witten se sont concentrés sur l’utilisation du  CO2 comme gaz traceur. L’appareil est capable de détecter les plus petites fuites. Cela est rendu possible par une méthode de mesure développée par Witt qui exploite le signal d’un capteur de CO2.

A une cadence de 15 cycles par minute, les produits sont emmenés dans la chambre de test directement après l’emballage. La chambre est mise sous vide et cette dépression favorise le passage de CO2 par la fuite, le gaz étant ensuite détecté par un capteur ultra sensible. La gamme de mesure est de 0 à 5,000 ppm (parties par million) avec une résolution de 1 ppm. 

Si un produit a été détecté comme fuité, l’appareil peut déclencher immédiatement un éjecteur pour évacuer le produit défectueux. Les tests de cartons et de caisses complètes étant possibles, la vitesse limitée n’est normalement plus un obstacle. De plus, l’utilisation de CO2 rend cette solution considérablement moins coûteuse pour les clients que par exemple le test à l’hélium. L’appareil a déjà été validé dans plusieurs installations en Europe et est utilisé pour le contrôle qualité de saucisses, de viandes, de pain et de poisson.

La mise en oeuvre d’une méthode de test de fuite à 100% peut permettre de satisfaire aux exigences légales d’obligation de vigilance et peut réduire ainsi les risques de mise en cause de responsabilité. Dans tous les cas, elle protège efficacement contre les réclamations des consommateurs ainsi que contre les rappels et les conséquences induites.

Plus d'infos : www.wittgas.com

Consulter toutes l’actualités « Bien être »

Communiquez vous aussi sur les dernières innovations de votre entreprise, devenez Partenaire commercial Agroligne

Articles Populaires

LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019
GRFI : Pour une agriculture...
  • Création : 17 septembre 2019

Articles Pour vous