Marine Stewardship Council (MSC) : L’ONG investit dans 15 projets innovants pour mieux protéger les océans

  • Création : 18 mai 2020

Le Marine Stewardship Council (MSC), l’ONG à but non lucratif qui lutte contre la surpêche pour préserver les océans, investit plus de 650 000£ de son Fonds d’Appui, l’« Ocean Stewardship Council » (OSF) dans quinze projets innovants à l’échelle mondiale. L’objectif : soutenir les initiatives de pêche durable pour mieux protéger l’écosystème des océans. Cette année, parmi les lauréats : un projet de recherche français visant à améliorer les pratiques de durabilité d’une pêcherie de légine dans les Terres Australes, en collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

Le MSC accélère la transition vers une économie durable  

Doté de plus de 2 millions d’euros, le fonds d’appui de l’ONG MSC, « Ocean Stewardship Fund » (OSF), favorise l’émergence de nouvelles initiatives pour répondre aux besoins des pêcheurs, chercheurs, gouvernements, ONG, et entreprises à l’échelle mondiale engagés dans une démarche vertueuse. Le développement du fonds de recherche permet au MSC de renforcer ses missions pour atteindre l’ODD 14 des Nations Unies.

L’Ocean Stewardship Council se décline en trois branches qui permettent de soutenir un panel de pêcheries, de toute taille et de tout pays, dans leur chemin vers la durabilité :

Le Fonds d’Aide à la Transition soutient les pêcheries artisanales et des pays en voie de développement dans leurs améliorations de pratiques vers la durabilité.
Le Fonds pour la Science et la Recherche vise des projets de recherche dans les pêcheries certifiées pour encourager toujours plus l’acquisition de connaissances scientifiques et savoir-faires indispensables à la préservation des océans. Enfin, le MSC encourage les pêcheries à poursuivre leur engagement vers la durabilité grâce à son Fonds d’Aide à la Recertification.

« Les moyens financiers, de gouvernance, et la connaissance scientifique manquent souvent pour accélérer la transition vers la pêche durable. C’est pourquoi au-delà de notre programme de certification, nous avons créé avec un Fonds d’Appui pour apporter notre contribution à des projets de recherche en faveur de la préservation des océans. », déclare Jean-Charles Pentecouteau, Directeur France au Marine Stewardship Council France (MSC). « Le MSC accompagne des pêcheries, ONG, et instituts de recherche à travers le monde pour les aider à mieux comprendre la biodiversité marine, mieux protéger les espèces qui composent nos océans, et garantir des moyens de subsistance pour tous. C’est dans cette mobilisation collective que vient s’inscrire notre valeur ajoutée ! », conclut Jean-Charles Pentecouteau.

Plus de détails sur les 15 projets subventionnés par l’OSF, le Fonds d’Appui du MSC :

Fonds pour la Science et la Recherche

Danemark : cartographier les écosystèmes marins fragiles et mieux comprendre les impacts du changement climatique avec le Zoological Society of London
Danemark, Canada : réduire les captures accessoires au Groëland
Danemark, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, Suède : mieux identifier les espèces grâce à une application smartphone
Angleterre :  mieux identifier les espèces marines
Espagne : comprendre l’impact de la « pêche fantôme » (engins de pêche perdus en mer)
Afrique du Sud : réduire les captures accessoires avec Birdlife et WWF
France : réduire les captures accessoires dans les Terres Australes

Fonds d’Aide à la Transition

Indonésie : améliorer la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement du thon en Indonésie ;  améliorer des pratiques de pêche pour les rendre plus durables
Afrique du Sud :  accompagner une pêcherie vers la certification ; maintenir la durabilité des stocks de thon 
Mexique : maintenir la bonne santé des stocks d’oursins rouge du Pacifique ;améliorer les politiques de gestion de la pêcherie de homard sur la côté ouest

Fonds d’Aide à la Recertification

Canada et Etats-Unis : bourses de mérite
 

Un projet de recherche français lauréat dans les Terres Australes

Cette année, l’ONG octroie 30 525 euros de son Fonds pour la Science et la Recherche (la branche de l’OSF dédiée à la recherche) à un projet français porté par la Fondation d’Entreprises des Mers Australes à la Réunion, en collaboration avec leMuséum National d’Histoire Naturelle et les Terres australes et antarctiques françaises.

Ce projet de thèse consiste, sur une période de trois ans (de 2020 à 2023), à évaluer le degré de vulnérabilité des raies capturées accidentellement par la pêcherie palangrière de légine dans les îles de Kerguelen et Crozet.

Les connaissances biologiques acquises sur ces raies via ce projet de thèse permettront d’élaborer des solutions pour que la pêcherie limite ses prises accidentelles sur ces populations de raies (actuellement estimée à 5%), et de favoriser la durabilité de ces espèces marines à terme.

« Les fonds nous permettront d’investir dans la recehrche et les expérimentations scientifiques qui serviront à développer une gestion écosystémique de la pêcherie de légine », assure Delphine Ciolek, Secrétaire générale de la Fondation d’Entreprises des Mers Australes. « Les océans restent encore aujourd’hui des mondes mystérieux qui nécessitent qu’on s’intéresse de près à leurs écosystèmes, avec les expertises des scientifiques complétées par le savoir empirique et de terrain des pêcheurs. C’est pourquoi nous sommes ravis du soutien du MSC pour ce projet qui nous permettra d’acquérir des connaissances solides sur la biodiversité marine, de mieux préserver nos océans et de renforcer notre démarche durable », poursuit-elle.

Ce projet sera enrichi par des collaborations avec des équipes scientifiques de la CCAMLR (Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l’Antarctique).

 

À propos d’Ocean Stewardship Council (OSF)

Fondée par l’ONG MSC en 2018, le fonds de recherche Ocean Stewardship Council (OSF) répond aux besoins des pêcheries manquant de données scientifiques pour prouver leur durabilité au regard des exigences du cahier des charges du MSC. Doté de 2 millions de livres sterling et alimenté par l’argent récolté de la vente des produits labellisés MSC, le Fonds représente une juste contribution du secteur privé à la préservation des océans. Le Fonds se compose de 3 bourses : le fonds d’aide à la transition,le fonds pour la science et la recherche, et le fonds d’aide à la recertification. Chaque année, un processus de candidature pour obtenir un financement de l’OSF est mis en place pour contribuer à l’avancée des connaissances scientifiques. 

À propos du Marine Stewardship Council (MSC)

Créée en 1997, le Marine Stewardship Council (MSC) est une organisation internationale à but non lucratif. Face aux risques de la surpêche, le MSC s’engage pour la préservation des espèces et de l’habitat marin grâce à un label exigeant qui permet aux consommateurs de faire le choix de la pêche durable. Avec la certification MSC et le label bleu, l’organisation agit pour un juste équilibre entre exploitation économique des produits de la mer et préservation des ressources et de l’environnement, pour aujourd’hui comme pour demain. 395 pêcheries dans 36 pays sont certifiées selon le Référentiel MSC et plus de 41 000 produits de la mer dans le monde portent le label MSC. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.msc.org/fr 

Fondation d’Entreprises des Mers Australes  

La Fondation d'entreprises des mers australes a pour fonction de connaître, préserver et valoriser les richesses et ressources naturelles des mers australes. Elle tisse des liens privilégiés avec le monde de la recherche et de l'industrie, pour apporter son soutien à des projets innovants. Créée en 2013 par les armements de la pêche australe réunionnais (membres du SARPC), auxquels se sont joints des experts du monde maritime et scientifique, elle soutient également la formation professionnelle maritime et la valorisation du patrimoine marin de la Réunion.

Contacts Presse   
Anabelle Chaumun | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Articles Populaires

La numérisation et autres thèmes...
  • Création : 28 avril 2019
LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019
SPACE 2019 : un bon millésime...
  • Création : 19 septembre 2019
Bilan SIPSA-FILAHA 2019, un challenge...
  • Création : 22 octobre 2019
Informia s’ouvre à de nouvelles...
  • Création : 10 juillet 2019
GRFI : Pour une agriculture...
  • Création : 17 septembre 2019

Articles Pour vous

Le groupe français BIH, nouvel...
  • Création : 20 janvier 2020
Les prix du sucre en baisse sur le...
  • Création : 9 janvier 2020
...
  • Création : 25 mai 2020
...
  • Création : 25 mai 2020
...
  • Création : 25 mai 2020
...
  • Création : 25 mai 2020
...
  • Création : 25 mai 2020
...
  • Création : 25 mai 2020
...
  • Création : 25 mai 2020