CHILI : Le pays multiplie les actions pour maintenir ses exportations alimentaires vers le monde

  • Création : 7 mai 2020

En s'armant de protocoles sanitaires, d'ajustements à la chaine logistique, de mesures douanières et de plateformes digitales sous la coordination de ProChile - Agence du gouvernement en charge de la promotion des exportations, le Chili a réussi à maintenir 97% de ses envois vers le monde en pleine crise sanitaire du Covid-19. Une priorité puisque l'activité économique internationale représente 56% du PIB du pays. Déclarée service essentiel par le Ministère de l'Agriculture, l'industrie alimentaire a été l'objet des principales initiatives, non seulement de par son poids sur l'économie nationale, mais aussi par l'engagement du secteur vis-à-vis des millions des personnes qu'il approvisionne tout autour du monde.

Deuxième plus importante après l'industrie minière, estimée à 16,9 milliards USD en 2019, l'industrie alimentaire chilienne exporte ses produits vers plus de 150 pays. Pour 50 d'entre eux le Chile se place parmi les dix premiers fournisseurs. En 2019, 23,8% des exportations se sont dirigées vers les États-Unis et 15,6% vers la Chine. L'Union Européenne s'est placée troisième avec 15,4% des exportations, principalement vers le Royaume Uni, les Pays Bas, l'Allemagne, l'Espagne et la France.

Depuis le début de la crise sanitaire, le Chili a tout fait pour maintenir son commerce international et honorer sa réputation de fournisseur solide et fiable. Le pays est connu par l'innocuité, la traçabilité et les barrières phytosanitaires naturelles qui protègent ses aliments et les préservent de toutes sortes de maladies. Pour faire face à l'épidémie, l'industrie a redoublé d'efforts pour conserver la qualité et la sécurité alimentaires, tout en priorisant la santé de ses salariés.

La récolte des produits de saison tels que les fruits secs, les olives et les raisins, ainsi que les activités d'élevage, de pèche et d'aquaculture se sont poursuivies durant la crise. L'Agence chilienne pour la Qualité et l'Innocuité Alimentaire a intensifié les mesures pour les usines de transformation et d'emballage. Toute l'industrie s'est accordée autour d'un protocole de sécurité pour maintenir la traçabilité, tout en instaurant des règles afin d'éviter les contaminations avec la flexibilisation des horaires, la rotation d'équipes, la surveillance de la santé des employés et l'assainissement des usines et des entrepôts.

La Chambre Maritime et Portuaire du Chili, responsable de la logistique des 97% du commerce extérieur du pays qui s'effectue par voie maritime, a également fait partie d'une stratégie coordonnée pour assurer la continuité de ses opérations. Le Service National des Douanes a quant à lui accéléré la digitalisation de ses activités afin de faciliter et rendre plus agiles les démarches, déclarations et contrôles nécessaires aux exportations.ProChile fait le pari de la digitalisation pour continuer à connecter les entreprises autour du monde.

Depuis le début de l'urgence sanitaire, les 56 bureaux de ProChile autour du monde se sont mobilisés pour fournir des informations stratégiques et soutenir la gestion logistique des importateurs dans les différents pays. Le contexte a été également l'occasion de propulser la plateforme ChileB2B, une marketplace qui met en relation des entreprises préalablement qualifiées par l'entité, en permettant l'identification des opportunités commerciales et l'organisation des expositions et conventions d'affaires virtuelles.

L'organisme en charge de stimuler le commerce extérieur a concentré son plan de soutien sur les petites et moyennes entreprises qui génèrent près de 80 mille emplois directs. Le budget 2020 qui prévoyait la participation à une quarantaine de salons internationaux, dont plus de la moitié en Europe, a été complètement revu. Les ressources ont été réorientées vers une aide directe aux entrepreneurs.

La CEPAL (Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes) a estimé que les exportations en provenance d'Amérique latine et les Caraïbes connaitront une contractation de 21,7% vers la Chine, 7,1% vers les Etats Unis et 8,9% vers l'Union Européenne. Bien que les projections laissent voir une diminution des exportations chiliennes au deuxième trimestre en raison de la paralysie des grandes économies, le pays austral devrait maintenir sa position comme l'un des premiers producteurs mondiaux de fruits frais, de vin et de saumon entre autres.

Source : ProChile Ministry of Foreign Affairs

Articles Populaires

LE SIMA SE REINVENTE !...
  • Création : 12 septembre 2019
La numérisation et autres thèmes...
  • Création : 28 avril 2019
SPACE 2019 : un bon millésime...
  • Création : 19 septembre 2019
Bilan SIPSA-FILAHA 2019, un challenge...
  • Création : 22 octobre 2019
Informia s’ouvre à de nouvelles...
  • Création : 10 juillet 2019
GRFI : Pour une agriculture...
  • Création : 17 septembre 2019

Articles Pour vous